Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Administration / Services communaux / Eco-conseil - Environnement / Biodiversité / Le code de conduite sur les plantes invasives
Actions sur le document

Le code de conduite sur les plantes invasives

Le code de conduite sur les plantes invasives

Ce document préconise les bonnes pratiques pour limiter les introductions et la dispersion des plantes invasives dans les parcs, les jardins, les étangs, les pépinières ou le long des routes, qui constituent souvent les points de départ des invasions dans les milieux naturels.

Ce Code de conduite a été développé en concertation avec le secteur ornemental. Les espèces invasives y sont regroupées sous forme de deux listes distinctes :

  • La "liste de consensus" (annexe I) comprend les espèces dont le retrait du commerce et/ou des plantations a été approuvé à l’unanimité par les représentants des principales fédérations et associations du secteur ornemental. La plupart sont des espèces répandues ayant un impact négatif élevé sur la biodiversité, comme par exemple la renouée du Japon, la berce du Caucase, le cerisier tardif, etc.
  • La "liste de communication" (annexe II) comprend des espèces (dont des cultivars, des variétés ou des hybrides) dont l’impact est limité en Belgique OU bien des espèces (dont des cultivars, des variétés ou des hybrides) qui peuvent devenir invasives uniquement dans certains milieux naturels bien particuliers. Ces plantes peuvent être utilisées moyennant quelques précautions – recommandations en matière de plantation ou d’entretien (pose de barrière anti-rhizome, taille ou coupe des fleurs avant fructification, etc.). Il convient surtout d’éviter de les planter à proximité des habitats où elles sont susceptibles de devenir envahissantes.

Le 05 avril 2012 le Collège communal a décidé d'adhérer à ce code de conduite sur les plantes invasives. Par cette adhésion, la Commune s'engage à appliquer les 5 mesures préconisées à savoir se tenir informée de la liste des plantes invasives, stopper la plantation de certaines plantes invasives, diffuser l’information sur les plantes invasives aux citoyens, promouvoir l’utilisation de plantes alternatives non invasives et participer à la détection précoce.

Plus d'informations sur ce code de conduite ?

http://www.alterias.be/fr/que-pouvons-nous-fairen/les-codes-de-conduite-sur-les-plantes-invasives