Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Actions sur le document
Vous êtes ici : Accueil / Administration / Services communaux / Finances / Budget 2019

Budget 2019

Lors du Conseil Communal de ce 3 décembre 2018, Emmanuel Burton, Bourgmestre en charge des Finances a présenté le budget communal 2019. Le budget communal relève d’un choix politique et reprend les grandes orientations de la Commune. Nous avons donc choisi de revenir sur ce thème dans notre journal.

Comme chaque année, c’est avec plaisir que je vous fais part de cette déclaration de politique générale. Avant toutes choses, je souhaiterais remercier l’ensemble du personnel communal qui se dévoue sans compter chaque jour, chacun dans son domaine et selon ses spécialités, pour faire fonctionner notre Commune au mieux. Particulièrement, pour la confection de ce budget, je souhaiterais remercier le service comptabilité et finances dirigé par Pascal Genot sans oublier le Directeur Financier, Emmanuel Wylock et notre Directrice Générale, Séverine Rucquoy pour leur collaboration.
En ce qui me concerne, il s’agit du 19ième budget que je vous présente et comme les précédents, je vous le soumets en boni et, comme chaque année, sans augmentation de taxe. Un budget global d’environ 14 000 000 €.
Ce budget 2019, consécutif aux élections d’octobre, n’est évidemment pas un budget de transition. Nous poursuivons, avec les services, une gestion en bon père de famille, respectueux des deniers communaux. Il s’agit plus d’un budget de début de législature, après une année de prudence électorale, qui remet l’ouvrage sur le métier, ce qui est logique avec l’arrivée de nouvelles personnes au Collège et au Conseil. Il s’agit maintenant, pour nous, de mettre en oeuvre un programme qui a très largement été plébiscité par la population.

LES DÉPENSES ORDINAIRES
L’ensemble des dépenses ont été évaluées et adaptées selon les évolutions connues ou anticipées et, comme les recettes, en adéquation avec la circulaire budgétaire.
La ligne directrice de ce budget est de véritablement coller à la réalité de la gestion quotidienne de notre belle Commune.
Comme on peut le remarquer d’emblée, la gestion communale est stricte et maitrisée, il n’est pas question, pour nous de licencier du personnel ou de supprimer des services afin de combler une quelconque lacune dans notre gestion. Au contraire, l’une de nos volontés est de permettre au personnel communal de travailler dans les meilleures conditions qui soient et en respectant le travail que celui-ci accomplit chaque jour. En ce qui concerne les dotations, le montant alloué à la Zone de police et au CPAS est similaire à l’année passée : 970 000€ et 1 478 000€
Les frais de fonctionnement de la Régie communale en charge des infrastructures sportives sont également intégrés mais comme nous l’avons déjà souligné, à de nombreuses reprises, la saine gestion de la Régie, nous permet de diminuer l’intervention communale dans le fonctionnement de celle-ci.
Le plan d’entreprise initial, accepté par tous, prévoyait une participation communale de plus de 650 000€, on peut être très fier du travail réalisé par le Comité de Direction qui a permis de diminuer cette participation communale pour atteindre
495 000€, montant qui correspond au remboursement de l’emprunt pour la construction du centre sportif.
Il faut aussi souligner que ce mode de fonctionnement a permis à 7 personnes de trouver de l’emploi, à de nombreux sportifs à pratiquer leur sport et à de nombreux Villersois de trouver un lieu de convivialité.
Un petit point sur l’Enseignement villersois. Nous accueillons plus de 700 élèves dans nos écoles communales, hors salaire des enseignants, c’est plus d’un million d’euros que nous dépensons pour le fonctionnement de nos écoles (garderie, fournitures, voyages, piscine,…). Il s’agit d’une réelle fierté pour nous.
Dans les augmentations de dépenses, nous constatons aussi une augmentation des subsides aux fabriques d’église de 20%. Une réunion constructive a eu lieu avec l’ensemble des représentants de ces institutions fin de l’année 2018. Elle permettra à chacun de trouver un mode de fonctionnement adéquat.

LES RECETTES ORDINAIRES
Un autre élément est important à souligner, il s’agit du fait que depuis 19 ans nous n’avons procédé à aucune augmentation de la fiscalité sur l’IPP et le précompte immobilier, la dernière augmentation date de la législature 1995-2000, législature durant laquelle la compétence finances était exercée par le cdH.
Le Fonds des Communes (source de financement de la Région vers la Commune) est en nette augmentation, grâce au travail de la Ministre De Bue, le montant dépasse maintenant les 1 531 000€.

Les dividendes d’Ores et Créadiv s’élèvent à 339 000€, montant qui redevient normal après les dividendes exceptionnels de l’année passée et le passage de la PBE à Ores. Relevons aussi la redevance pour l’occupation du domaine public qui s’élève à 155 000€, près du double de ce que l’on percevait avec la PBE. Le dividende de Brutélé passe lui à 53 000€.
A l’exercice propre, le budget ordinaire se solde par un boni de plus de 45 500 €.

LE BUDGET EXTRAORDINAIRE, À SAVOIR CONSACRÉ AUX INVESTISSEMENTS
Après un investissement de plus de 26 000 000€ rien qu’en voirie et égouttage ces 13 dernières années, cette année, la volonté est de poursuivre les investissements avec un budget de près de 2 000 000€.
Quelques éléments à relever outre les investissements récurrents sur notre matériel : la station d’épuration de Rigenée (750 000€) dossier géré par l’InBW mais dont on voit les avancées administratives, la création du parking derrière la maison communautaire à Marbais (20 000€).
Nous allons investir près de 100 000€ dans la régulation du chauffage de notre maison communale et dans la sécurisation de celle-ci.
Un module de jeux (du même type que ceux installés à Mellery, Marbisoux et tout prochainement à Marbais) est prévu à Sart-Dames-Avelines, au niveau de la plaine de jeux de la rue du Marais. Cet emplacement offrira une proximité avec l’école libre..
Des montants sont également prévus pour un renouvellement de véhicules pour le service voirie. Des véhicules électriques devraient notamment faire leur apparition!
De plus, nous avons décidé d’inscrire un montant de 100 000€ pour des frais d’études pour nos futurs projets et investissements à réaliser dans les prochaines années.
Même s’ils ne sont pas attachés budgétairement à 2019, cette nouvelle année verra la finalisation de l’école de Tilly et le début des travaux de la rue du Try à Sart-Dames-Avelines pour un montant de 770. 000€. Certaines nouvelles classes de Tilly ont déjà vu leurs premiers élèves dès les premiers jours de janvier 2019 !
C’est donc un budget parfaitement dans la continuité des précédents qui démontre que la majorité est mobilisée au service de la population villersoise.