Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Administration / Services communaux / Planification d'urgence / Réussite pour le plan d’urgence provincial testé à Villers-la-Ville ce 25 octobre 2016
Actions sur le document

Réussite pour le plan d’urgence provincial testé à Villers-la-Ville ce 25 octobre 2016

Ce mardi 25 octobre, le plan d’urgence a été déclenché dans l’entreprise 5N+ située à Tilly. C’était l’occasion de tester, lors d’un exercice, les différents points relais et acteurs qui opèrent sur le terrain lors d’un déclenchement de plan catastrophe.

Chaque année le Centre de Crise Provinciale du Brabant Wallon teste  Le plan général d’urgence et d’intervention provincial à l’occasion d’un exercice. Ce plan d’urgence répond à la plupart des risques et des accidents susceptibles de se produire en Brabant wallon.

Cette année c’était au sein de l’entreprise 5N+ située à Tilly que se déroulait l’exercice test du plan d’urgence, simulant le dégagement accidentel, pendant une heure, de gaz nitreux. Durant la matinée de ce mardi, à partir de 10h00 avait lieu un déploiement de services de secours, ambulances et pompiers, services de police, centre d’accueil des victimes,…  pour une implication totale d’une centaine de personnes. Durant presque 2 heures, sirènes d’alerte, véhicules de pompiers, ambulances et alarmes ont pu être entendus dans l’entité de Villers-la-Ville.

L’opération était supervisée par près de 30 personnes à partir du Centre de crise provincial basé dans le Palais du Gouverneur à Wavre.

Un centre de coordination communale a également été mis en place au sein même des bâtiments administratifs de la Commune de Villers-la-Ville. Il gérait les différents intervenants aussi bien sur les lieux de l’incident qu’aux alentours de ceux-ci car dans l’éventualité d’une catastrophe, il y aurait formation d’un nuage toxique porté par le vent qui toucherait une partie de la population de la commune. L’information devait donc vite être transmise auprès des habitants, écoles et commerces et le mot d’ordre était de rester confiné dans les bâtiments. Un centre d’accueil avait été créé pour l’occasion dans le hall omnisport de Sart-Dames-Avelines, accueillant un petit nombre de figurants encadrés par des assistants sociaux et services d’aide aux victimes, tandis que les services de secours ont traité quelques (faux) blessés.

La gestion des opérations s’est bien déroulée dans son ensemble, affichant une réussite tant au niveau de la coordination des services de secours que de la communication englobant une telle catastrophe, mais aussi une réussite au sein du comité de coordination communale et du centre d’accueil. Cet exercice a pu démontrer que l’on est bien préparé face à un problème éventuel et cela  peut nous rassurer dans l’hypothèse d’un accident similaire.

 

E. Burton, Bourgmestre